Catégories
Deals

3633-3637 rue Drolet

Une rare opportunité est à vendre au coeur du Plateau Mont-Royal. Un multiplex en copropriété indivise est à vendre. En fait 90.83% de l’immeuble est à vendre. Un petit appartement est déjà vendu.

Prix demandé par le vendeur motivé

1 500 000 $

Description de la propriété

L’immeuble est ancestral et possède beaucoup de cachet.

Le 3637 rue Drolet est un grand appartement de 4 chambres, 1 salle de bain. L’appartement est à rénover mais possède plusieurs éléments intéressants comme les boiseries originales et un mur de briques exposé.

Les appartements au 3635 sont situés au deuxième étage et ont été rénovés au fil des années.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les appartements du 3633 rue Drolet du deuxième étage de l’immeuble ont été rénovés et sont très ensoleillés.

Adresse :3633 – 3637 Rue Drolet
Arrondissement :Arrondissement du Plateau-Mont-Royal
Numéro de lot :1201984
Numéro de matricule :
Utilisation prédominante :Logement
Numéro d’unité de voisinage :
Numéro de dossier :
Caractéristiques du terrainCaractéristiques du bâtiment principal
Mesure frontale :6,40 mNombre d’étages :3
Superficie :144,40 m2Année de construction :1885 (estimée)
Aire d’étages :388,00 m2
Genre de construction : 
Lien physique :Jumelé
Nombre de logements :6

Faits saillants

Au coeur du Plateau Mont-Royal

De grands logements avec de grandes fenêtres.

Un lot d’une grande Superficie

Revenus et dépenses

Les revenus actuels sont à 4835$ par mois et ont un énorme potentiel à la hausse.

Au niveau des dépenses, il y a les dépenses normales d’entretien qui varie d’une année à l’autre et les taxes municipales et scolaires pour 5998$ et 723$ par année.

 Type d’immeuble

NOMBRE D’UNITÉS1 x 7 1/2
1 x 4 1/2
3 x 3 1/2
NOMBRE DE STATIONNEMENTSN/A
RESPONSABILITÉ DU CHAUFFAGELocataires
RESPONSABILITÉ DE L’EAU CHAUDELocataires
RESPONSABILITÉ DES ÉLECTROSLocataires
ENTRÉES LAVEUSE/SÉCHEUSEÀ vérifier
BUANDERIEAucune
AUTRES INFORMATIONS

 Caractéristiques

SYSTÈME POUR LE CHAUFFAGEPlinthes électriques
SYSTÈME POUR L’EAU CHAUDERéservoirs indépendants
PANNEAUX ÉLECTRIQUESDisjoncteurs
PLOMBERIECuivre et autres
CONDITION DES CUISINESMoyen état
CONDITION DES SALLES DE BAINMoyen état
RECOUVREMENT DES PLANCHERSBois | Variable
ÉTUDE ENVIRONNEMENTALENon
CONDITION DU TOITInconnu
CONDITION DU REVÊTEMENT EXTÉRIEURPierre et Brique
CONDITION DES BALCONSBois
CONDITION DES PORTESInconnu
CONDITION DES FENÊTRESInconnu
TYPE DE STATIONNEMENTN/A
INTERCOM ET SONNETTESonnettes
SYSTÈME D’ALARME INCENDIENon
ENTENTE CONCIERGEPas de concierge

Travaux et entretien

Plusieurs travaux d’entretien ont été fait au cours des années. L’immeuble est géré par un gestionnaire immobilier et est 100% loué.

Les balcons ont été refaits en 2020.

L’escalier de secours avant a été entretenu en 2020.

Conditions de vente

L’immeuble est vendu sans garantie légale. Visites avec offres acceptées seulement.

Pour plus de détails contactez le 514-244-1578. Textez-nous vos questions.

Courtier immobilier s’abstenir

Catégories
Investissement immobilier

Investir dans les fiducies de placement immobilier

Une fiducie de placement immobilier (FPI) est préférable pour les investisseurs qui souhaitent une exposition de portefeuille à l’immobilier sans transaction immobilière traditionnelle.

Une FPI est créée lorsqu’une société (ou une fiducie) utilise l’argent des investisseurs pour acheter et exploiter des immeubles à revenus. Les FPI sont achetées et vendues sur les principales bourses, comme toute autre action.

Une société doit verser 90% de ses bénéfices imposables sous forme de dividendes afin de conserver son statut de FPI. Ce faisant, les FPI évitent de payer l’impôt sur les sociétés, alors qu’une société ordinaire serait imposée sur ses bénéfices et devrait ensuite décider de distribuer ou non ses bénéfices après impôt sous forme de dividendes.

À l’instar des actions ordinaires versant des dividendes, les FPI sont un investissement solide pour les investisseurs boursiers qui souhaitent un revenu régulier. Par rapport aux types d’investissement immobilier susmentionnés, les FPI permettent aux investisseurs d’entrer dans des investissements non résidentiels, tels que des centres commerciaux ou des immeubles de bureaux, qui ne sont généralement pas réalisables pour les investisseurs individuels d’acheter directement.

Plus important encore, les FPI sont très liquides parce qu’elles sont négociées en bourse. En d’autres termes, vous n’aurez pas besoin d’un agent immobilier et d’un transfert de titre pour vous aider à encaisser votre investissement. Dans la pratique, les REIT sont une version plus formalisée d’un groupe d’investissement immobilier.

Enfin, en ce qui concerne les FPI, les investisseurs doivent faire la distinction entre les FPI qui possèdent des immeubles et les FPI hypothécaires qui fournissent du financement pour l’immobilier et se mêlent aux titres adossés à des hypothèques (MBS). Les deux offrent une exposition à l’immobilier, mais la nature de l’exposition est différente. Une FPI par actions est plus traditionnelle en ce qu’elle représente la propriété d’un bien immobilier, tandis que les FPI hypothécaires se concentrent sur les revenus du financement hypothécaire de l’immobilier.

Avantages des FPI

Actions essentiellement productrices de dividendes

Les actifs de base ont tendance à être des contrats de location à long terme générant des liquidités

Les inconvénients

L’effet de levier associé à l’immobilier locatif traditionnel ne s’applique pas

En résumé

Les fiducies de placement immobilier (FPI) permettent d’investir dans des immeubles à revenus sur le marché boursier et ces investissements immobiliers sont règlementés par l’autorité des marchés financiers.

Catégories
Étude de cas

Comment un couple a pris sa retraite à 31 ans, alors qu’il parcourait le monde

Dans le classique de Paolo Coelho, l’Alchimiste, le protagoniste apprend que lorsque quelqu’un poursuit sa légende personnelle, tout l’univers conspire pour l’aider à y parvenir.

S’il y a jamais un couple qui a poursuivi – et réalisé – leur légende personnelle, c’est Kéliane Poitras et Olivier Wilson.

J’ai rencontré le jeune couple pour la première fois dans un groupe Facebook «Immobilier». Si vous ne connaissez pas le groupe, il suffit de dire qu’il s’agit de vivre une vie épanouie avec un budget limité et d’atteindre son indépendance financière jeune afin que vous puissiez mener une vie encore plus épanouie avec votre famille.

C’est exactement ce que les amoureux ont fait.

Les amoureux ont pris leur retraite de leur carrière traditionnelle et investissent désormais dans l’immobilier. Quand ils en ont envie.

Leur histoire reste l’une de mes préférées car elle montre si clairement comment l’immobilier peut créer une indépendance financière tout en vivant la vie selon vos propres conditions et en parcourant le monde.

Du Québec au Japon

Kéliane explique,

«Depuis l’âge de 12 ans, j’ai toujours rêvé d’enseigner à l’étranger. Après avoir obtenu mon diplôme de mon université, j’ai accepté un poste pour enseigner l’anglais au Japon et Olivier a quitté son emploi pour me rejoindre dans l’aventure.

Olivier, quelques années plus âgé, travaillait pour une entreprise de génie civil. Il a gagné un salaire solide, vivant la vie typique de la classe moyenne au Québec.

En d’autres termes, sa vie ressemblait probablement beaucoup à la vôtre. Et il a abandonné pour aller à la recherche de quelque chose de plus, sans savoir exactement ce qu’il trouverait.

Parlez d’un acte de foi!

À son arrivée au Japon, Olivier n’avait pas de travail à plein temps pépère qui l’attendait. Il a pris du travail à temps partiel le soir dans une école et a fait du tutorat en parallèle.

La partie incroyable? Ils vivaient entièrement des petits boulots de Olivier. Chaque centime du salaire à plein temps de Kéliane a été consacré à des économies.

«Nous avons pris des mesures extrêmes pour épargner le plus possible afin d’atteindre nos objectifs scandaleux d’indépendance financière. Nos soirées et week-ends ont été consacrés à des emplois parallèles et à étudier les investissements et l’immobilier.

Les premières propriétés des amoureux

Kéliane et Olivier ont vécu de cette façon pendant quatre ans. Ils partageaient une voiture, regardaient chaque cent dépensé. Ils ont même partagé un téléphone portable.

Pourtant, ils ont pu voyager et voir une grande partie de l’Asie et ont visité des dizaines de pays. Ce n’est pas une histoire de difficultés, mais plutôt une histoire de discipline.

Et cela a payé. À leur retour au Canada, les amoureux avaient accumulé un joli compte d’épargne et autant de connaissances en investissement immobilier d’occasion que possible.

Il était temps de prendre la théorie et de la convertir en expérience de première main.

Ils ont utilisé leur réserve d’argent pour verser des acomptes sur cinq modestes propriétés locatives unifamiliales.

Puis Kéliane a pris un autre travail d’enseignant, cette fois en Corée. Olivier est resté dans le nord-est du Québec pour superviser son portefeuille de locations, petit mais en plein essor, et créer un réseau de personnel de soutien comme des entrepreneurs.

Et, bien sûr, élargissez leur empire!

Mais Kéliane note que la séparation n’a pas duré longtemps.

«Une fois que nous avons eu une bonne équipe en place, Olivier a commencé à voyager dans les deux sens, passant des mois à la fois avec moi en Corée ou à des aventures de voyage en Asie.»

Qu’est ce qui ne s’est pas bien passé

Ce n’est sûrement pas un conte de fées? Personne ne saute joyeusement au coucher du soleil, n’est-ce pas?

Quand j’ai interrogé Kéliane sur leur hoquet en cours de route, elle a admis qu’ils avaient eu leur juste part.

«Nous avons eu une situation où un locataire payait un loyer en retard et a complètement disparu. Ils ont sauté de la propriété sans nous en informer.

Ce qui est plus cher que les propriétaires ne le pensent jusqu’à ce qu’ils soient confrontés à un manque à gagner de 3000 $ en loyer impayé et que leur propriété soit jonchée de déchets et de meubles abandonnés.

«Nous avons également eu une expulsion à ce jour. C’était difficile et les locataires ont saccagé la maison.

Les expulsions et les chiffres d’affaires tue les profits des propriétaires. J’y reviens encore et encore, avec nos étudiants et nos lecteurs, car l’élimination des expulsions et la réduction des chiffres d’affaires sont les deux moyens les plus efficaces pour augmenter les rendements à long terme des locations.

Qu’est-ce qui a mal tourné?

«À un moment donné, nous avons mal calculé les coûts de réadaptation pour l’une des propriétés qui se sont avérées avoir beaucoup plus de dommages structurels derrière les cloisons sèches que nous l’avions prévu. Nous avons fini par devoir dépenser environ 10 000 $ de plus que prévu, mais la maison évalue actuellement le double de ce que nous y avons investi, et nous avons une offre en attente d’achat de la propriété chez nous. « 

Parfois, vous avez de la chance dans la vie. Mais la chance est une maîtresse inconstante, alors budget pour l’inattendu!

Se rapprocher de l’indépendance financière

Pendant les deux années que Kéliane a passées à enseigner en Corée, les amoureux ont continué à épargner de manière agressive, mais pas de la manière ascétique qu’ils avaient au Japon.

Olivier a fait des allers-retours à plusieurs reprises, passant des mois à la fois en Asie avec Kéliane ou en développant leur entreprise de location au Québec.

Et étendre ce qu’ils ont fait. Au cours de ces deux années, Olivier a acheté trois autres propriétés locatives et a terminé son premier flip (avec un retour sur investissement de 66%, rien de moins).

Au moment où Kéliane a terminé son contrat de deux ans en Corée et est revenue chez elle, ils avaient un revenu locatif de 3 300 $ / mois sur leurs huit propriétés.

Kéliane a pris un dernier poste d’enseignant en Chine, avec l’intention de «prendre sa retraite» après deux ans là-bas. Elle a commencé l’automne dernier mais a décidé de mettre fin à son contrat à la fin du semestre pour les vacances d’hiver. La pollution dans sa ville en Chine, à la fois dans l’air et dans l’eau, était tout simplement trop malsaine pour justifier l’argent supplémentaire et le plaisir qu’elle avait d’y vivre.

Que se passe-t-il ensuite pour les amoureux?

Olivier et Kéliane possèdent désormais 13 propriétés: dix louées, trois en cours de rénovation. Ils gagnent suffisamment de revenus pour vivre le reste de leur vie, dans le style de vie frugal qu’ils ont adopté. Mais ils n’ont pas encore fini d’ajouter à leur portefeuille.

«Nous prévoyons d’avoir 17 ou 18 propriétés en possession d’ici la fin de 2018, ce qui se traduira par un revenu à six chiffres, que nous pouvons travailler de façon réaliste cinq à dix heures par semaine pour maintenir.

Et leurs objectifs de style de vie?

«Nous aimerions voyager à travers le monde et vivre de façon saisonnière dans des endroits comme la Thaïlande pendant les hivers, car le Québec est très froid et neigeux. Nous aurons la possibilité de travailler ou de ne pas travailler, de voyager et de faire du bénévolat sans nuire à notre situation financière. »

Quand Kéliane rentrera à la maison cette saison des vacances, elle prendra le temps de se détendre, et elle et Olivier travailleront sur leur entreprise de location à leur rythme. Et alors?

«Notre objectif est d’avoir le temps et les moyens de faire du bénévolat ou d’occuper des postes significatifs pour aider les enfants moins fortunés à l’étranger.»

Que vous pensiez avoir déjà entendu un sentiment similaire de la part d’une starlette hollywoodienne, sachez que Kéliane a passé toute sa carrière à éduquer des enfants en Asie. Elle n’essaye pas de faire une déclaration, elle suit simplement sa légende personnelle.

Les conseils des amoureux pour vous

Il est impossible d’entendre l’histoire des amoureux et de ne pas ressentir le tiraillement du voyage et de l’indépendance financière sur vos cordes sensibles. Alors, je leur ai posé des questions sur leurs conseils pour les autres, cherchant à emboîter le pas.

«Lire et suivre des cours est formidable mais n’a aucun sens sans passer à l’action.»

C’est un concept auquel je reviens souvent moi-même – le yin et le yang de la connaissance et de l’action.

«Trouvez des mentors ou des groupes de rencontre et posez des questions à des investisseurs expérimentés.»

Kéliane a également souligné l’importance d’une bonne équipe. Même si vous investissez en solo, vous avez toujours besoin d’un excellent casting de personnages.

«Trouvez des partenaires qui complètent vos forces et vos faiblesses. Créez une équipe de confiance et qualifiée qui vous aidera à atteindre vos objectifs en tant qu’investisseur immobilier. »

Au fur et à mesure que vous développez votre portefeuille, il deviendra de moins en moins trivial de le gérer vous-même. Si vous souhaitez voyager fréquemment comme les amoureux, prévoyez d’ embaucher un gestionnaire immobilier à un moment donné.

Ce moyen , y compris les frais de gestion immobilière dans vos frais prévisionnels et de flux de trésorerie!

En ce qui concerne le financement, Kéliane a abordé certains thèmes familiers.

«Avoir une bonne cote de crédit et un bon historique est vraiment utile. Commencer par de solides réserves de liquidités pour les acomptes, les réhabilitations et les urgences peut vraiment faire la différence. »

Pour conclure notre entretien, Kéliane a partagé un résumé de son expérience et de celle de Olivier en matière d’investissement immobilier.

«Travailler à l’indépendance financière nous a permis de fournir des logements et des emplois dans notre quartier tout en contribuant à améliorer la valeur de l’immobilier. L’indépendance financière nous donne également le temps et les ressources nécessaires pour faire du bénévolat et prendre des postes significatifs sans nuire à nos finances. La réussite n’est pas seulement bénéfique pour vous, mais aussi pour votre famille, vos amis et la communauté qui vous entoure. »

Du sens, de l’argent, des voyages, de la liberté. Que demander de plus?

Catégories
Investissement immobilier

8 traits des investisseurs immobiliers

Investir dans l’immobilier peut être risqué. C’est la création ou la rupture d’innombrables personnes, mais certaines personnes semblent prospérer plus que d’autres. Quels sont les traits communs que ces magnats de l’immobilier partagent tous?

Poursuivez votre lecture pour découvrir les compétences dont vous avez besoin pour devenir un investisseur immobilier de premier ordre.

8 compétences des investisseurs immobiliers

Une confiance inébranlable

Une chose que de nombreuses épingles royales de l’immobilier ont partagée, c’est la confiance nécessaire pour convaincre les autres qu’ils sont la vraie affaire. Ce n’est pas seulement important lorsque vous parlez aux clients, mais également lorsque vous essayez d’attirer des investissements de riches bailleurs de fonds.

Donald Trump est le maître de convaincre les institutions financières et les personnes fortunées de soutenir ses entreprises.

Détermination

Comme pour tout type d’investissement financier, lorsque vous investissez dans l’immobilier, vous ne perdez rien si vous vendez moins cher que ce que vous avez acheté. Cela signifie tenir et vendre au bon moment, et ne pas être découragé par un ralentissement temporaire du marché.

La patience est une vertu dans ce jeu, comprenez-le et vous irez loin.

Le bon sens de savoir quand réduire leurs pertes
Au contraire du dernier point, s’accrocher parfois pour une bonne offre est contre-productif. Parfois, savoir quand prendre du recul et faire une perte mineure est un trait très utile. Il est de loin préférable de libérer du capital et de recommencer, que de tout perdre lentement sur un mauvais investissement.

Dans un cas comme celui-ci, vous devriez suivre votre instinct, d’une manière ou d’une autre, nous savons consciemment ce qui est bon pour nous et quand nous devons suivre notre intuition.

La capacité d’éviter les puits d’argent

Perdre de l’argent dans l’immobilier Maintenir un bien immobilier peut souvent coûter cher. Les coûts d’achat ne sont pas les coûts finaux, donc un bâtiment qui nécessite une grande quantité d’argent ou de ressources à entretenir peut drainer rapidement une fortune.

Les investisseurs immobiliers qui réussissent effectuent généralement un contrôle complet de l’investissement avant de s’engager, assurez-vous qu’il ne se passe rien de louche dont le vendeur ne vous parle pas et qui vous coûtera cher sur la piste.

Ils possèdent des compétences en marketing

Marketing immobilier en ligne Le marketing est aussi important pour un magnat de l’immobilier que pour tout homme d’affaires, et ne peut être négligé. Le marketing dans l’immobilier signifie non seulement vendre la propriété, mais aussi se vendre.

Youtube est une excellente nouvelle avenue pour ceux qui cherchent à présenter leurs propriétés à vendre. Créez une chaîne YouTube et inscrivez-la sur votre carte de visite et votre signature électronique pour que vos clients vous tiennent au courant des dernières propriétés que vous avez sur le marché.

La capacité de repérer les tendances

Comme pour investir en bourse, investir dans l’immobilier nécessite la capacité de remarquer les changements de tendances et d’agir en conséquence. Regardez des villes comme Las Vegas dans les années 60 par exemple. Ce qui était autrefois un désert poussiéreux est devenu Sin City presque du jour au lendemain, et des millions de personnes y ont afflué pour leurs vacances. Imaginez combien de bénéfices ont été réalisés par ceux qui sont entrés sur le terrain.

Ce n’est pas une chose ponctuelle. Houston, au Texas, est en train de devenir une capitale technologique majeure du monde et l’argent afflue dans la ville. Il existe de nombreuses opportunités qui se présentent à ceux qui ont la clairvoyance de les voir.

Une connaissance de ce à quoi ils s’inscrivent

Signer des contrats Cela ne signifie pas parler couramment le jargon juridique, c’est pourquoi ils emploient des avocats pour lire les contrats en leur nom. Cela signifie simplement ne pas conclure une mauvaise affaire. La capacité de sentir quand ils sont égarés par quelqu’un qui cherche à gagner rapidement de l’argent.

Investir dans l’immobilier nécessite un sens aigu des affaires et une saine méfiance à l’égard des choses «trop belles pour être vraies».

Voir le potentiel des bâtiments délabrés

Barbara Corcoran Real EstateUne agente immobilière talentueuse comme Barbara Corcoran, ignorera totalement les cosmétiques d’un immeuble et regardera le bâtiment en termes purement financiers, plutôt que de former un attachement émotionnel.

Des choses comme l’esthétique intérieure et les terrains autour du bâtiment peuvent être réparés à très bon marché, tant qu’il n’y a pas de dommages structurels majeurs, l’apparence n’a pas d’importance.

Barbara Corcoran a fait passer sa société immobilière «The Corcoran Group» de 1 000 $ à 8 milliards de dollars au fil des ans en utilisant ses techniques immobilières intelligentes et persuasives. Voici une vidéo de Barbara Corcoran sur la façon dont elle l’a fait GRAND sur le marché immobilier:

(Vidéo) Les leçons de Barbara Corcoran sur l’investissement immobilier

La valeur nette actuelle de Barbara Corcoran est de 66 millions de dollars

Catégories
Informations sur le marché immobilier

Les ventes de maisons ont dépassé les attentes en octobre

Les ventes de maisons ont dépassé les attentes en octobre. Elles ont augmenté de 4,3% par rapport à septembre et de 26,6% par an à un taux annualisé désaisonnalisé de 6,85 millions d’unités, selon l’Association nationale des agents immobiliers.

L’économiste en chef de la NAR, Lawrence Yun, a qualifié l’augmentation annuelle de «gain spectaculaire».

Le taux de vente annualisé est le plus élevé depuis février 2006. Le rythme le plus élevé jamais enregistré a été en 2005 à 7,1 millions d’unités.

Les données reflètent les ventes conclues représentant les contrats signés en août et septembre.

«C’est assez incroyable. Même si les ventes de maisons devaient descendre à 6 millions, je serais heureux », a déclaré Yun. «La flambée des ventes ces derniers mois a maintenant compensé les pertes du marché printanier. Avec la nouvelle qu’un vaccin COVID-19 sera bientôt disponible et avec des taux hypothécaires qui devraient osciller autour de 3% en 2021, je prévois que la croissance du marché se poursuivra en 2021. »

Yun prévoit que les ventes de maisons existantes augmenteront de 10% à 6 millions en 2021.

Les ventes auraient probablement pu être plus fortes s’il y avait simplement plus de disponibles à la vente. Il y avait 1,42 million de maisons existantes sur le marché à la fin octobre, une baisse de 19,8% par rapport à octobre 2019. Au rythme actuel des ventes, cela représente un approvisionnement de 2,5 mois, le plus bas jamais enregistré. La dernière fois que le rythme des ventes était au rythme actuel, l’offre de maisons à vendre était le double de ce qu’elle est actuellement.

La pénurie extrême de maisons à vendre ajoute de l’essence à l’incendie sous les prix des maisons. Le prix médian d’une maison existante vendue en octobre était de 313 000 $, en hausse de 15,5% par année. Il s’agit du prix médian le plus élevé jamais enregistré et reflète les ventes beaucoup plus fortes dans la partie supérieure du marché. Les ventes des maisons dont le prix est supérieur à 1 million de dollars ont presque doublé, tandis que les ventes ont chuté dans la fourchette de prix la plus basse.

Les taux hypothécaires historiquement bas ont aidé les acheteurs, mais les prix ont été si élevés ces derniers temps qu’ils n’ont plus le pouvoir qu’ils avaient autrefois d’augmenter réellement l’abordabilité. Et les taux bas peuvent ne pas durer plus longtemps.

«Les taux hypothécaires pourraient grimper dans les mois à venir et tester la force de ce marché immobilier apparemment imparable», a déclaré Danielle Hale, économiste en chef de realtor.com. «De plus, la hausse des cas de coronavirus pourrait également freiner les ventes. Ce printemps, nous avons vu à la fois les acheteurs et les vendeurs mettre en pause leurs projets dans les zones où la propagation du coronavirus était répandue. Alors que les acheteurs ont été relativement rapides à reprendre, les vendeurs sont revenus plus lentement. »

Au niveau régional, d’un mois à l’autre, les ventes dans le Nord-Est ont augmenté de 4,7%. Dans le Midwest, ils ont augmenté de 8,6% et dans le Sud, ils ont augmenté de 3,2%. En Occident, ils ont augmenté de 1,4%.

Les investisseurs restent forts sur le marché, représentant 14% du chiffre d’affaires, contre 12% en septembre.

La grave pénurie de maisons existantes à vendre a été extrêmement bénéfique pour les constructeurs de maisons du pays, qui ont connu une très forte demande. Les demandes de prêt hypothécaire pour l’achat de maisons nouvellement construites ont augmenté de près de 33% par an en octobre, selon la Mortgage Bankers Association.

Malheureusement, les mises en chantier de maisons individuelles n’augmentent pas suffisamment, surtout pas dans les catégories de prix les plus basses. En outre, les permis de construction unifamiliale étaient stables pour le mois d’octobre, selon le recensement américain. Les permis sont une indication de la construction future.

«Les coûts des matières volatiles et la pénurie de terrains disponibles continuent d’empêcher les constructeurs de vraiment faire leur chemin», a déclaré Matthew Speakman, économiste chez Zillow. « Et l’activité de délivrance de permis fixes montre que le futur pipeline de projets ne déborde pas exactement. »