Le marché immobilier est toujours en hausse
0 4 minutes 5 mois

La bonne nouvelle est qu’au mois de juin, il y a eu une augmentation nette des inscriptions d’immeubles à vendre de 19%. Le marché immobilier est toujours en hausse. Les mauvaises nouvelles sont nombreuses comme l’augmentation des prix de vente, des taux hypothécaires, de l’inflation et finalement l’instabilité économique à venir. Afin d’y voir plus clair et de ne pas devenir fou, voici quelques trucs d’investissement immobilier.

Augmentation des inscriptions

Tout investisseur immobilier sait qu’au cours des 2 dernières années il était difficile de trouver des opportunités d’achat car le bassin d’immeubles à vendre était réduit. au mois de juin les inscriptions sont à la hausse et il y a 17% de plus de maisons à vendre au Québec. Les marchés chauds aux États-Unis sont Austin en hausse de 145%, Phoenix de 113%, Raleigh de 112%. Plus il y a de maisons à vendre plus le marché immobilier reviendra vers un équilibre. Depuis quelques années, on disait que c’était un marché de vendeurs. La rareté des immeubles à vendre créait plusieurs situations de surenchère. Le fait qu’il y a maintenant plus de propriétés à vendre amène une saine compétition et des prix de vente plus proches des prix demandés.

Augmentation des prix

Le prix demandé pour une propriété au Québec est toujours en hausse. Le prix moyen des habitations au Québec s’élève à 426 831 $.Le prix moyen des inscriptions aux États-Unis est maintenant de 450,000 dollars américains en hausse de 3% au mois de juin 2022.

Augmentation des taux hypothécaires

Au cours du deuxième trimestre de 2022, les taux d’intérêts ont augmenté partout dans le monde. Au Canada, les taux ont été relevé à 2 reprises pour atteindre le taux cible de 1.50%.

Pour ce qui est des taux hypothécaires des grandes banques canadiennes elles ont aussi suivi la tendance et ont augmenté à court et à long termes. La meilleure façon de suivre les taux hypothécaires est de consulter le tableau comparatif des taux hypothécaires.

Un petit truc pour les investisseurs immobiliers dans le marché actuel est de prendre leurs hypothèques à taux variables et non fixes 5 ans comme traditionnellement. Dans un marché inflationniste, les taux augmentent rapidement pour contrer l’inflation. Le taux variable augmentera certes mais il redescendra aussi. Tout ce qui monte doit redescendre. L’économie entre le taux variable et le taux fixe est de l’ordre de 3%. Cette économie de frais d’intérêts peut être appliquer au capital ou servir pour un autre investissement immobilier.

En résumé

Malgré l’instabilité économique et l’inflation, le marché immobilier canadien se porte bien. Il y aura de plus en plus d’opportunités d’investissement immobilier au cours du prochain trimestre. Les taux d’intérêts augmenteront cependant le marché reviendra vers un équilibre.